DJI OM 5 stabilisateur smartphone

Le DJI OM 5, un stabilisateur smartphone à 3 axes. En plus de la stabilisation, l’OM 5 facilite le panoramique et le zoom, le suivi des sujets et la création d’histoires visuelles qui peuvent être instantanément partagées sur les médias sociaux. Véritable innovation ou juste une amélioration du DJI OM 4 ? On le passe en revue.

Vue d’ensemble du stabilisateur smartphone DJI OM 5

L’OM 5 est très compact une fois replié. Une rallonge intégrée de 215 mm vous permet de réaliser des photos de groupe ou d’obtenir des angles plus difficiles. Le bouton « M » situé sur le côté permet d’allumer l’appareil. Juste en dessous se trouve un curseur qui vous permet de faire un zoom avant et arrière rapidement.

stab-smartphone-dji-om-5

Un joystick situé à l’avant de l’appareil permet d’incliner ou de faire pivoter le smartphone, et un bouton d’enregistrement permet de capturer des photos ou des vidéos lorsqu’on appuie dessus. Maintenir le bouton d’enregistrement enfoncé active la prise de vue en rafale. Ce bouton est particulièrement utile lorsque vous utilisez la tige d’extension.

Sous le bouton d’enregistrement se trouve un bouton « switch ». En appuyant une fois, vous pouvez basculer entre les caméras avant et arrière de votre smartphone. En appuyant deux fois sur le bouton, vous basculez l’orientation entre le mode paysage et le mode portrait. Un grand bouton de déclenchement situé à l’arrière verrouille le cardan lorsqu’il est maintenu enfoncé, active Active Track 4.0 lorsqu’il est enfoncé une fois et recentre le cardan lorsqu’il est enfoncé deux fois.

Un port 1/4″-20 UNC situé sur la partie inférieure permet de fixer le trépied inclus. DJI recommande d’utiliser le trépied lors de l’enregistrement de clips timelapse ou hyperlapse pour obtenir les séquences les plus fluides possibles. Un trou de vis M3-0,5 sur le dessus, là où passe le téléphone, vous permet de fixer un microphone ou tout autre contrepoids pesant moins de 290g. Un trou pour dragonne en bas, juste au-dessus de l’endroit où le trépied se connecte, vous permet de fixer une dragonne.

Un support magnétique pour smartphone, introduit pour la première fois sur l’OM 4, permet de monter ou de démonter le téléphone en toute simplicité. L’aimant doit être centré sur le téléphone pour éviter les vibrations dues à une répartition inégale du poids, mais une fois l’aimant en place, le montage du téléphone est rapide et facile.

stabilisateur-smartphone-dji-om5-support

 

Application Mimo de DJI

L’OM 5 utilise l’application pour smartphone Mimo de DJI, qui est remplie de tutoriels expliquant comment utiliser et tirer le meilleur parti de chaque fonctionnalité.

Sur le côté droit de l’application, vous trouverez une nouvelle fonction DJI appelée ShotGuides. Elle reconnaît l’environnement dans lequel vous vous trouvez et recommande automatiquement une séquence de prise de vue. Les mariages, les personnes et les animaux domestiques en sont quelques exemples. (J’en ai fait l’essai en filmant un entraînement de tennis et l’application l’a marqué comme  » Loisirs « ).

Une fois qu’une série de clips a été capturée, l’application assemble plusieurs plans prédéterminés à des durées variables pour créer un clip à partager instantanément, avec musique et graphiques.

stabilisateur-smartphone-dji-om5-mimo-app

 

Sur le côté droit de l’application, ou en bas, selon l’orientation du smartphone, vous trouverez les modes de prise de vue photographie et vidéographie. Il s’agit de :

  • Hyperlapse : filmez une séquence hyperlapse tout en déplaçant le téléphone mobile.
  • Timelapse : il y a quatre façons d’enregistrer cela : fixe, séquence, de droite à gauche ou inversé. Il existe également un mouvement personnalisé permettant de sélectionner jusqu’à quatre positions pour les manœuvres du cardan.
  • DynamicZoom : simule l’effet de zoom d’une dolly.
  • Slow Motion : enregistrez des vidéos au ralenti 4X ou 8X.
  • Vidéo : enregistrez des vidéos normales.
  • Photo : capture des images normales. En maintenant le bouton enfoncé, vous activez le mode rafale.
  • Pano : capture 3×3, 240°, ou CloneMe. Ce dernier crée une image dans laquelle le même sujet apparaît à plusieurs endroits sur la même photo. Il décompte 5 secondes après chaque capture pour que votre sujet puisse se déplacer vers la position suivante dans le cadre.
  • Story : fournit une multitude de modèles, de guides et d’angles automatisés. Une fois que chaque clip est enregistré, il est assemblé pour former une histoire à partager instantanément.

ActiveTrack 4.0 de DJI peut être utilisé si vous souhaitez que le stabilisateur suive automatiquement un sujet. Il est activé lorsque vous dessinez un carré autour de la tête et des épaules d’un sujet. Il gardera ce sujet centré dans le cadre et le suivra, en effectuant automatiquement un panoramique et en inclinant la tête du gimbal pour ce faire.

Enfin, le contrôle gestuel vous permet d’indiquer au cardan de vous suivre lorsque vous vous trouvez devant la caméra. Tenez la paume de votre main vers la caméra ou formez un « V » avec vos doigts pendant deux secondes pour activer le suivi du sujet.

 

Utilisation

Une chose à garder à l’esprit est que le joystick, qui permet de faire pivoter et d’incliner le cardan, ainsi que le bouton de zoom, ne réagissent pas en fonction de la pression qui leur est appliquée. Vous devrez aller dans les paramètres de l’application pour régler la vitesse ou la lenteur de ces transitions. C’est un peu embêtant, car il serait plus simple d’appliquer une pression du doigt pour obtenir la vitesse de panoramique ou de zoom souhaitée.

L’OM 5 est léger, agile et impressionnant dans l’ensemble.

Le support de téléphone magnétique OM 5, avec ses côtés caoutchoutés, a pu maintenir mon iPhone 12 Pro Max avec facilité, et je n’ai pas eu peur qu’il tombe du stabilisateur. Une fois le téléphone serré, et l’appareil allumé, l’application Mimo connecte tout presque instantanément. C’est un changement rafraîchissant par rapport à l’attente parfois de quelques minutes pour qu’un drone DJI se connecte à la télécommande.

S’habituer aux modes de prise de vue demande quelques essais et erreurs. Par exemple, je voulais enregistrer un timelapse avec des intervalles de deux secondes. Au lieu de cela, j’ai découvert que j’avais enregistré deux secondes de timelapse au total. À l’inverse, le DynamicZoom, qui imite l’effet de zoom dolly rendu célèbre par le cinéaste Alfred Hitchcock, est assez simple à utiliser. Ensuite, il y a les ShotGuides, une nouvelle fonctionnalité dont DJI fait la promotion avec cette version.

DJI-osmo-mobile-5-om5-drony-net-1-2048x1874

Grâce à ActiveTrack 4.0, j’ai pu suivre mon chien pendant qu’il allait chercher une friandise. Cela fonctionne remarquablement bien et permet de garder le sujet centré dans le cadre. Une autre fonction unique que j’ai appréciée est le Spin Shot. Activée dans les paramètres de l’application, elle a permis de faire pivoter mon téléphone de 270º de manière régulière et de créer un clip vidéo soigné lorsque j’ai filmé dans un skate park.

Before_and_After_Glamour_Shots_OM_5

DJI a également inclus des effets glamour. La bonne nouvelle, c’est que les filtres intégrés ne reflètent pas certains des effets qu’offre un filtre Snapchat. J’ai été surpris de découvrir qu’ils n’accentuent pas grossièrement vos traits au point de vous faire paraître caricatural ou artificiel. Lorsque la caméra frontale est activée, vous pouvez ajuster un curseur pour que votre visage paraisse plus mince, vos yeux plus grands et vos joues plus roses. Les résultats finaux sont subtils et peuvent être flatteurs.

Autonomie

Quant à l’autonomie du cardan, l’OM 5 est alimenté par une cellule de 1 000mAh, nettement plus petite que celle de l’OM 4, qui était de 2 460mAh. Cependant l’algorithme et la gestion d’alimentation évolue aussi ce qui offre environ six heures d’utilisation, c’est tout à fait honorable. En revanche il n’est pas possible de l’utiliser comme powerbank ce qui signifie que cette batterie ne sera pas partagée avec d’autres appareils.

 

Conclusion

Il faut un peu de temps pour se familiariser avec l’OM 5. Cependant, les résultats que vous pouvez obtenir en utilisant ce cardan à 3 axes pour enregistrer des vidéos, des hyperlapses et des timelapses, ou pour prendre des photos sous des angles difficiles, valent l’investissement en temps et en argent. C’est quelque chose que les utilisateurs de smartphones, ou ceux qui cherchent à partager du contenu créatif en déplacement, peuvent bénéficier d’utiliser.

DJI OM 5

EUR 159,00
9.2

Ergonomie

9.3/10

Qualité

8.9/10

Polyvalence

8.6/10

Fonctionnalité

9.6/10

Autonomie

9.4/10

On aime

  • Support magnétique
  • Fonctionnalité
  • Polyvalence
  • Application

On aime pas

  • Dépliage peu intuitif

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.