DJI Osmo Mobile 3

C’est le 3e stabilisateur smartphone de la marque DJI. En effet la marque a continué à affiner son stabilisateur. Il est plus flexible, plus facile à utiliser et même moins cher que l’Osmo Mobile 2. Grâce à sa connexion Bluetooth, au passage sans effort entre l’orientation portrait et paysage et aux nouveaux modes de prise de vue, il remplace avantageusement son prédécesseur et constitue une nouvelle référence pour la catégorie.

Vue d’ensemble du DJI Osmo mobile 3

On retrouve la couleur gris mat et l’apparence de base de l’ancien Osmo Mobile. Pour le reste du design on retrouve pas mal de changements. La poignée est désormais inclinée de 15 degrés vers l’avant et un bouton de déclenchement a été ajouté à l’avant. Ce dernier peut être utilisé pour recentrer rapidement le stabilisateur, activer le suivi du sujet ou passer de la caméra avant à la caméra arrière de votre téléphone.

dji-osmo-mobile-stabilisateur-smartphone

Le montage et l’équilibrage de votre téléphone sont encore plus faciles et l’équilibre très juste. Toutefois, les moteurs du stabilisateur sont assez puissants pour corriger un mauvais équilibre, ce qui fait de ce stabilisateur le plus simple et le plus rapide à mettre en oeuvre.

Le passage entre l’orientation portrait et paysage est plus rapide que jamais grâce à la fonction “Quick roll”. Contrairement à l’Osmo Mobile 2, vous n’avez plus besoin d’ajuster la position du téléphone lorsque vous changez d’orientation. Vous pouvez même le faire pendant l’enregistrement.

dji-osmo-mobile-3

De plus le stabilisateur entier se replie. Une fois replié, l’appareil n’est pas beaucoup plus grand qu’un smartphone moderne. Même en extension, l’Osmo Mobile 3 est quelques millimètres plus court que son prédécesseur. Il est également plus léger d’environ 80 grammes, ce qui n’est pas une grande différence, mais qui va dans le bon sens.

Grâce à sa conception pliable,  le DJI Osmo Mobile 3 est très facile à transporter et se glisse facilement dans un étui de transport, à côté d’un trépied par exemple comme dans le pack Combo.

La batterie est intégrée dans l’appareil et se charge via USB-C. DJI annonce une autonomie de 15 heures, ce qui dépasse largement l’autonomie d’un smartphone en mode vidéo. Il y a aussi un port USB-A qui peut être utilisé pour alimenter votre téléphone lorsqu’il est fixé au stabilisateur.

 

Utilisation

Vous devez lancer l’auto-calibration chaque fois que vous branchez votre téléphone. Cela permettra de corriger la dérive qui peut résulter d’un léger déséquilibre de la nacelle.

L’application propose plusieurs modes de prise de vue, notamment photo, panorama, vidéo, ralenti et hyperlapse. Il y a aussi le mode Sport, qui augmente le temps de réponse et la vitesse des moteurs du stabilisateur, et Active Track 3.0, la dernière version du suivi de sujet basé sur l’intelligence artificielle de DJI.

Une nouvelle fonction de contrôle des gestes fonctionne en combinaison avec Active Track pour faire passer le tournage en mains libres à un niveau supérieur. Levez la main pour lancer un compte à rebours, et la nacelle vise automatiquement pour centrer votre visage dans le cadre. Cette fonction est idéale pour les photos individuelles ou de groupe, et encore plus impressionnante en vidéo, où le stabilisateur continue à vous suivre dans vos déplacements.

A savoir tout de même qu’un mauvais éclairage peut provoquer une panne. Par exemple se retrouver devant une fenêtre très lumineuse peut amener l’application à vous perdre de vue.

Le nouveau mode Story est une autre fonctionnalité intéressante, bien qu’elle soit encore à améliorer. Il propose une collection de modèles pour le montage de courts clips, ainsi que des transitions créées à partir d’un mélange de mouvements et d’effets numériques. Dans son état actuel, le mode Story laisse beaucoup à désirer en termes de flexibilité. En effet, vous ne pouvez pas changer la longueur d’un thème, ni éditer le texte sur des thèmes qui ont des titres, mais il y a du potentiel. Pour l’instant, il est facile de créer une séquence d’intro fluide pour votre vlog de voyage par exemple.

 

L’application DJI MIMO

L’Osmo Mobile 3 est associé à un excellent logiciel. Si vous effectuez une mise à jour à partir d’un ancien gimbal Osmo, notez que vous n’utiliserez plus l’application DJI Go. À la place, vous aurez besoin de l’application DJI Mimo. C’est là que vous vous connecterez, calibrerez et contrôlerez le stabilisateur.

Grâce à Bluetooth LE, la connexion du stabilisateur à l’application se fait en deux temps, ce qui ne peut pas être plus simple. Vous n’aurez plus jamais besoin de répéter le processus de connexion, sauf si vous souhaitez coupler un nouveau téléphone.

Mais alors que le matériel du nouvel Osmo approche la perfection, l’application DJI Mimo qui l’accompagne laisse de côté certaines fonctionnalités avancées, en particulier pour les utilisateurs d’Android. Il est à espérer qu’une mise à jour logicielle permettra de remédier à cette situation.

Bien que l’application offre un contrôle manuel complet de l’exposition si vous le souhaitez, elle ne vous permet pas de filmer à 24 images par seconde. Ce n’est pas un facteur de rupture pour le client moyen, mais les vidéastes et les cinéastes le regretteront certainement. Vous pouvez utiliser une autre application, comme Filmic Pro, si vous souhaitez un contrôle plus avancé, mais vous passerez à côté de fonctions spécifiques aux DJI, comme Active Track.

En outre, certaines fonctions clés sont réservées à l’iOS, du moins pour l’instant. Les utilisateurs d’Android n’ont pas accès aux réglages d’exposition, notamment la compensation de l’exposition de base et le ralenti. Encore une fois, vous pourriez utiliser une autre application pour ces fonctions, mais ce n’est pas idéal.

 

Conclusion

Pour les débutants et les vidéastes amateurs, le DJI Osmo Mobile 3 est un accessoire indispensable. Son design, son ergonomie, ses caractéristiques solides et son prix raisonnable le distinguent des autres. Il est à la fois puissant et facile à utiliser, et la différence qu’il fait dans la qualité de vos images peut être stupéfiante. Les utilisateurs de smartphone Android seront quelques peu lésés s’ils cherchent à peaufiner leurs réglages avancées, mais cela devrait pouvoir se corriger dans les prochaines mises à jours.

 

Caractéristiques

Dimensions
Déplié : 285 x 125 x 103 mm
Plié : 157 x 130 x 46 mm
Poids
405 g
Batterie
18 650 Li-ion
Capacité
2 450 mAh
Énergie
17,64 Wh
Tension
7,2 V
Température en charge
5 à 40 °C (41 à 104 °F)
Température de fonctionnement
0 à 40 °C (32 à 104 °F)
Autonomie
15 heures
* En condition idéale, avec la nacelle correctement équilibrée
Temps de recharge
2,5 heures
*Mesuré avec un chargeur de 10 W.
Amplitude mécanique
Pano : -162,5 à 170,3°
Roulis : -85,1 à 252,2°
Inclinaison : -104,5 à 235,7°

 

 

 

 

 

DJI Osmo mobile 3

EUR 129,00
9.1

Ergonomie

9.3/10

Qualité

8.8/10

Polyvalence

8.3/10

Fonctionnalité

9.4/10

Autonomie

9.5/10

On aime

  • Pliable
  • Peut recharger le smartphone
  • Autonomie
  • Peut brancher un micro externe

On aime pas

  • Utilisateur Android un peu lésé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.